Créez votre shinobi et progressez dans un monde incroyable.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le hyôton, c'est froid!

Aller en bas 
AuteurMessage
Uruwashi Keisho
Ame no Shinobi
Ame no Shinobi
avatar

Masculin Nombre de messages : 295
Age : 27
Village : ame
Elements : suiton + fuuton= hyôton
Nindô : tout faire pour servir le grand Pain et ne pas le décevoir
Date d'inscription : 17/06/2009

Infos du Ninja
Rang: Chûnin
Points d'expérience:
91/1000  (91/1000)
Techniques:

MessageSujet: Le hyôton, c'est froid!   Dim 28 Nov 2010 - 21:50

Je venais tout juste de recevoir mon congé de l’hôpital après la mission ou j’avais presque laissé ma vie. Je m’étais retrouvé dans une très fâcheuse position et mes blessures étaient graves. Tous le personnel médical s’affairait à me soigner, mais la douleur était telle que je me débattais comme un fou et je ne pouvais pas recevoir les soins que j’avais besoin. Jusqu’au moment ou une fraîcheur inexplicable envahi mon corps et m’apaisa du même coup. Les infirmières et les médecins purent faire leur travail et ils me remirent sur pied. J’étais donc sortis de l’hôpital, mais j’avais encore en tête cette mystérieuse fraîcheur. Je devais savoir d’ou elle provenait. Il était certain que cela venait de mon propre corps, mais comment cela c’était produit. Je voulais aller ou bout de ce mystère. Je demandai donc un congé de mission aux dirigeants du village. Ils me l’accordèrent volontiers à cause des services rendue au village, mais aussi pour que je puisse me remettre sur pied après mon incident. Je me rendit donc chez moi pour prendre quelques affaires. Je me préparai pour un long voyage. Je ne savais pas quand je reviendrai. En fait, je le savais. J’allais revenir au village lorsque j’aurai réussis à faire la lumière sur un potentiel de pouvoir caché. Ce que je ne savais pas c’était la durée de mon voyage. J’avais donc mon bagage de prêt. Je mis le tout dans un sac à dos et je pris la route direction la sortie du village. J’avais l’intention de me rendre dans un endroit discret loin du village et de la pluie. Je voulait me changer un peu les idées. Je fis donc une très longue route pour enfin arriver à destination. Une grande forêt avec un climat doux et très agréable. Cela me prit une journée pour arriver à ce lieu de détente. Je pouvais entendre les oiseaux chanter et le bruit des cours d’eau qui ruisselaient à travers la forêt. J’étais loin de toute civilisation et de la guerre. Je doutais que je sois pris dans une embuscade ou que je sois attaqué par des créatures. Le coin me semblait si tranquille et paisible. J’aurais donc toute la tranquillité dont j’avais besoin pour me concentrer sur mon objectif. Je me mis donc au travail. Je ne savais pas vraiment par ou commencer, car je ne savais même pas comment le phénomène c’était produit. Pour commencer, j’essayai de me concentrer sur mon chakra. Il ne se passa pas grand chose à part le fait que je sentis ma puissance augmenter. Je me sentais plus fort, mais ce n’était pas ce que je cherchais. Après plus d’une heure de concentration, je commençais à désespérer un peu. Je n’avais aucune idée de comment faire. Je décidai donc de m’asseoir contre un arbre et de manger un petit quelque chose. Je pris une pomme qui se trouvait dans mon sac de voyage. Pendant que je mangeais ma pomme, je décidai de m’amuser un peu en créant des petites sculptures de glaces à l’intérieur de mes mains. Ce n’était pas très compliqué puisque je savais déjà faire des hirondelles qui pouvaient se mouvoir donc des animaux immobiles c’était un jeu d’enfant. Ce fut alors, que pendant que je mangeait ma pomme, je commerçais à me faire un véritable zoo miniature. Il y avait un tigre, une girafe, un éléphant…

Toute fois, en agrandissant ma collection, je commençais à ressentir un léger picotement dans mes mains. À force de manipuler de la glace, mes mains commençaient à geler. Un éclair traversa mon esprit. Ce que je ressentait actuellement dans mes mains, c’était la même sensation que j’avais ressentis à l’hôpital dans mon dos. La mystérieuse fraîcheur provenait donc de mon propre chakra, de mon affinité hyôton. Mon chakra c’était donc manifesté de lui-même pour m’aider à guérir. C’était comme un automatisme de mon corps comme la cicatrisation. Mon chakra avait agie sans mon vouloir. C’était un peu effrayant, mais je voulais aller plus loin. Je voulais pousser l’expérience. Maintenant que je savais que c’était mon hyôton qui avait causé tout cela, je savais ou concentrer mon énergie. Je me demandais par contre ce qui pourrait se produire si je poussais mon corps à sa limite. Lors de mon incident, une petite partie de mon chakra c’était échappé sans que je le veux, mais je ne savais pas ce qui allait se produire si une grande quantité de chakra de type hyôton envahissait mon corps avec mon accord. Malgré mon incertitude, je décidai de tenter le coup. Je ne pouvais pas savoir ce qui allait se passer sans essayer. Je me mis donc en positon pour débuter l’expérience. Les mains jointes, les pieds bien encrés dans le sol, le dos bien droit : ça allait commencer. Je concentrai un maximum de chakra, mais plus particulièrement du hyôton. Je pouvais le sentir monter en moi. Il commençait à envahir toutes les parties de mon corps. La puissance commençait è jaillir. L’afflux de chakra était très grande et je ne devais pas perdre le contrôle sinon il pourrait bien prendre contrôle de moi. C’est alors que je commençais à sentir la fameuse fraîcheur que je recherchais tant, mais c’était à la grandeur de tout mon corps cette fois. Je poussais mon chakra encore plus loin en essayant d’avoir plus de froid. Je devenais comme obsédé par le froid. Les extrémités de mon corps commencèrent à geler. Mes pieds et mes mains commençaient à s’engourdir. À ce moment, je voulu mettre fin à tout cela, mais il était trop tard. J’avais été trop loin et je ne contrôlais plus rien. Mon cakra commençait à prendre le contrôle de mon corps et il semblait vouloir exploser en moi. Le froid devenait de plus en plus intense jusqu’au moment ou tout explosa à l’intérieur de moi. Un froid intense envahi mon corps et ensuite plus rien. Le noir total. Ma respiration ralenti, mes yeux se ferment, mes battements cœur son très faibles, presque plus rien. C’est la fin. Keisho est mort…

Lorsque j’ouvris enfin les yeux, j’étais couché sur le sol qui était gelé. Un petit frimas avait couvert le sol tout autour de moi et je n’arrêtais pas de grelotter. Je ne comprenais pas trop pourquoi. Je ne savais pas combien de temps j’étais resté allongé sur le sol, mais la nuit allait bientôt tomber. Je décidai donc d’aller me construire un petit abri. Une fois fait, je fis un petit feu pour essayer de me réchauffer un peu, car j’avais toujours froid. Le feu me réchauffait un peu, mais pas assez pour moi. J’invoquai alors mon tigre pour que sa fourrure puisse me réchauffer. La nuit était maintenant tombé. Sharo alla se positionner près d’un arbre et j’allai me coucher sur lui emmitoufler dans son épaisse fourrure. J’étais enfin au chaud. La nuit allait toute fois être longue malgré tout. Durant toute la nuit, je fis des cauchemars ou je voyais mon corps entièrement geler dans la glace. Ensuite, je voyais mon corps être enseveli sous la neige durant une tempête. Tout semblait confus. À un moment, je me vis au centre de la tempête et j’avais l’air tout à fait à l’aise. Je n’avais pas froid, je n’avais pas peur. J’étais en milieu connu. On aurait dit que je contrôlais la tempête. Ce fut à cet instant que je me réveillai en sursaut. Le sol était encore gelé tout autour de moi et la fourrure de Sharo était couverte de neige ainsi que mon corps. Toute fois, malgré le fait que j’était recouvert de toute cette neige, je n’avais pas froid. J’avais même chaud. Il ne me fallu pas beaucoup de temps pour me lever et pour enlever toute cette neige de sur mon corps. Par contre, chose étrange, sans la neige sur moi, je recommençai à avoir froid. C’était comme si mon corps était plus à l’aise dans la neige et le froid. Je commençais à croire que l’expérience à laquelle je m’étais prêté hier m’avait profondément affecté. Mon corps semblait toujours froid sauf en présence de neige. J’étais en parfaite harmonie avec la neige. Je pouvais la sentir. Après la mésaventure d’hier, je devais me rendre à l’évidence, j’allais rester marquer à jamais, mais j’avais acquis une nouvelle puissance. Je ne faisais qu’un avec mon élément. Je pouvais le contrôler presqu’à la perfection. C’était le prolongement de mon être. Je ne pouvais pas imaginer une telle chose. Je ne croyais pas que mon élément du hyôton pouvait avoir de tel effets. Je ne voulais pas être contrôler par mon propre chakra, mais maintenant que c’était chose fait, les opportunités étaient infinie. Je pourrai créer de nouvelle technique de glace toutes plus puissantes les une que l’autre. Je ne perdis donc pas de temps à me remettre au boulot. J’avais même une idée de la technique que je pourrais essayer de perfectionner. Dans mon rêve, je contrôlais une tempête de neige et c’était précisément ce que j’allais essayer de faire. Je ne savais pas si c’était du domaine de l’atteignable, mais je devais essayer. Ma situation ne pouvait toute fois pas être pire que maintenant.

Je commençai à faire des mudras pour trouver une combinaison qui augmenterait mon flux de chakra de la façon dont je le voulais. Après plusieurs essais, je trouvai la combinaison parfaite. Lorsque j’exécutai la combinaison, du frima et de la neige firent leur apparions tout autour de moi. J’avais les mudras, il me fallait maintenant la puissance et l’ampleur. Il allait me falloir beaucoup de chakra pour faire tout cela. Je commençai donc la pratique. Je concentrai un maximum de chakra pour ensuite faire les mudras pour voir ce qui se produirait. Après quelques essais, j’obtins un premier résultat. Une petite neige tomba du ciel et la température baissa de quelques degrés. Je m’approchais de plus en plus de mon but ultime. Sharo qui était resté loin de moi durant mon entraînement, vint me rejoindre pour que l’on puisse dormir ensemble. Lorsque Sharo vint me rejoindre, une chose extraordinaire se produisit. Du moment ou il posa sa patte au sol ou il y avait de la neige, le poil de sa patte devint blanc. Lorsque Sharo fut entièrement dans la neige, la couleur de sa fourrure commença à devenir toute blanche. Le phénomène commença par ses pattes pour se répandre à tout son corps pour finir avec sa queue. J’avais à présent devant moi un tigre tout blanc. Sharo aperçus mon regard interrogatoire et il m’expliqua qu’il était un tigre ninja un peu spéciale. En effet, sa fourrure changeait de couleur selon le climat. Donc, lorsqu’il y avait de la neige, sa fourrure devenait blanche pour mieux se camoufler. C’était une aptitude de Sharo que j’ignorais, mais qui me ravissait, car il serait plus discret lorsque je l’invoquerais durant ma technique.

La nuit passa sans problème. Je me réveillai en pleine forme et j’étais prêt pour une tentative de ma nouvelle technique. J’allais tout donner pour cet essai. Je concentrai mon chakra jusqu’à ce qu’il ne fasse qu’un avec moi. Une fois fait, je fis quelques mudras et je lâchai le tout. La neige se mit à tomber à plein ciel et la température chuta de quelques degrés. J’étais maintenant tout à fait l’aise dans ce climat. Toute fois, ma technique n’étais pas encore au point. Ce n’était pas vraiment la tempête que je désirais. Avec mon affinité de fuuton, je créai des bourrasques de vents toujours de plus en plus fortes. Il y avait à présent un vrai blizzard devant moi. Je ne voyais plus rien, mais une chose inattendue se produisit. Des formes aux contours bleutées firent leur apparition devant moi. Je pouvais même distinguer des oiseaux en volent qui tentaient de fuir la tempête. J’étais si connecté avec la neige que le chakra qui parcourait la neige était directement liée à moi. Je pouvais donc distinguer les formes de l’environnement grâce à ma neige constitué de chakra. Je relâchai ma technique, car je sentais qu’elle consommait beaucoup de chakra. Il me fallait à présent un nom pour ma nouvelle technique. Je décidai de l’intitulé Jigoku Koori no Jutsu qui signifie l’enfer de glace. La tempête fit très vite place à une foret couverte de neige. Je ne savais pas quel était l’étendu de ma technique, mais elle semblait avoir couvert une grande superficie. Je pouvait désormais quitter ses lieux pour retourner au village. En rentrant au bercail, j’irais m’acheter de nouveaux vêtements, car le noir n’était pas du tout approprié. Je devais aussi avoir des vêtements plus chauds, car je frissonnerais tout le temps. Ce fut ainsi que mon excursion à l’extérieur du village se termina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uchiha Madara
Akatsuki
Akatsuki
avatar

Masculin Nombre de messages : 1681
Age : 21
Localisation : J't'en pose des questions moi è_é ?
Village : ¤Akatsuki¤
Elements : Spatio-temporel/Katon
Nindô : ¤Capturer les neufs Bijuus pour redonner la vie à Jûbi, le monstre ancestral, ainsi je pourrais plonger le monde dans un Genjutsu et le recréer pour que la haine et la guerre disparaisse du coeur des Shinobis. Mais pour l'instant...je veux rayer le village de Konoha de la carte...¤
Date d'inscription : 26/02/2010

Infos du Ninja
Rang: Akatsuki
Points d'expérience:
167/1000  (167/1000)
Techniques:

MessageSujet: Re: Le hyôton, c'est froid!   Dim 28 Nov 2010 - 23:03

Ok c'est bon je valide ^^ Tu connais la procédure depuis le temps, next entraînement +50XP.

_________________

Ne cherche pas à justifier ton existence le jour de ta mort, ce combat sera ton dernier affrontement Invité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le hyôton, c'est froid!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monture sang-froid et homme lézard
» J'ai jeté un froid !!!
» ? Garde ton sang froid ? GROUPE II ? Event 2 ?
» Trop froid pour être dehors. [Autumn ]
» L'enfer, c'est le froid. [Alban]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto RPG :: Plaines et Forêts-
Sauter vers: